Oeuvre

J’ai pris cette photographie l’été dernier dans la maison de ma grand-mère. Elle montre une jeune femme avec une courte description dans la partie inférieure. La description est la suivante : “Isabel Muguiro y Gil appartient par sa mère comme par son père à une famille reconnue. Elle est belle, intelligente et sympathique. En plus, elle paraît l’ignorer, ce qui augmente ses qualités”

Pour bien comprendre l’intérêt de cette oeuvre, il faut la contextualiser. Cette jeune femme va être présentée en société par son parrain comme c’était l’habitude à l’époque (il y a 90 ans). Une présentation en société était toujours accompagnée d’un petit article dans le journal de société.

Choix

Ce commentaire incarne parfaitement la société de l’époque où les qualités d’une femme étaient sa classe sociale et ses aptitudes à bien se comporter, une société où elle était comparée à un objet. Ceci nous montre le grand contraste avec aujourd’hui où la femme n’est plus définie par ses caractéristiques extérieures sinon par ses capacités intellectuelles et professionnelles.

Or ceci nous amène à nous questionner. Y-a-t-il eu réellement un changement de mentalités ou la mise en avant des capacités intellectuelles et professionnelles des femmes ne serait-elle pas une nouvelle manière de l’instrumentaliser ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.