Œuvre : Cette photographie présentée ci-dessus est un portrait d’une femme assise avec un enfant.

En effet, cette image met en avant Rohima Khatun et son petit-fils, tous les deux réfugiés Rohingya. Le regard de la femme trahit sa tristesse, sa souffrance et sa douleur. Malgré le calme apparent, la brutalité de son histoire imprègne cette œuvre.

Une année s’est écoulée depuis ces terribles événements, depuis qu’une troupe de militaires du Myanmar a saccagé son village, brûlé toutes les maisons et massacré les hommes capturés. Rohima alors enceinte de son dernier fils est la seule rescapée. Son mari a été exécuté et pendant qu’elle protégeait ses enfants, un militaire a réussi à lui enlever son grand fils pour le jeter dans les flammes car, d’après le soldat, il criait trop. Rohima a pu s’échapper et se trouve actuellement dans un camp de réfugiés au Bangladesh.
Artiste : L’artiste qui a pris cette photographie postée sur le site officiel de National Geographic sur Instagram (@natgeo) est Robin Hammond. Il est connu pour la qualité de ses reportages (@robin_hammond).
Choix : Le génocide des Rohingyas n’est pas un thème suffisamment connu dans l’actualité, et encore moins par les jeunes. Pour cela, cette photographie et le sort de cette famille me paraissent particulièrement impactants. Cela m’indigne de constater que des histoires comme celle de Rohima persistent de nos jours, mais plus encore, de voir le grand manque d’intérêt de notre société envers ce type d’événement. »
Liens externes : www.theguardian.com

Irene

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
17 − 8 =